Les Plumes d'Or
Bienvenue sur Les Plumes D'Or !

Rejoignez notre communauté de passionnés et participez à nos compétitions cordiales mensuelles (en tant qu'écrivain et lecteur)

Partagez avec nous vos créations (écrits, dessins, musiques etc.) et mesurez-vous à nos membres au moyen des divers jeux de mots,

Nous serions ravis de vous compter parmi les nôtres, pour ce faire inscrivez-vous.

Les Plumes d'Or

FORUM D'ECRITURE
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Très belle inspiration à tous, partagez vos créations (récits, poésies, dessins, croquis etc.) dans tous les thèmes qui vous plaisent et notamment les derniers proposés : la lumière dans tous ses états, les supers-héros & Co. et les intrigues & énigmes ! Le combat, les treillis ... [img]https://smileys à toutes mes plumes

Partagez | 
 

 Thème du jour : la solitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Champignon
Crazy Addict
Crazy Addict
avatar

Messages : 2193
Date d'inscription : 22/01/2015
Emploi/loisirs : Gardien de la forêt

Identité jeu "Quête"
CATEGORIE: ENCHANTERESSE
PSEUDO: Chanterelle

MessageSujet: Thème du jour : la solitude   Lun 16 Fév - 22:05

J'ai vu deux films cet après-midi.
Le premier était une adaptation des Nuits Blanches de Dostoïevski, le second s'appelait Exit.
Les circonstances m'ont amené à les voir les deux à la suite, et c'était un hasard judicieux, car ces deux films portaient sur le même thème : la solitude.

L'adaptation de Dostoïevski s'appelle Adventure. C'est l'histoire d'un gardien de nuit qui rencontre une femme qui attend tous les soirs depuis deux semaines sont petit ami censé venir la chercher après un an de séparation. Mais le petit ami ne venant pas, elle attend et, à travers son incursion dans la vie du veilleur de nuit, on apprend à la connaître et on découvre une personne tentant d'échapper à la solitude, au même titre que ce gardien de nuit qui jour après jour revoit les mêmes personnes et passe ses nuits dans la solitude la plus complète, et un silence équivalent, jusqu'à ce que cette femme entre dans sa vie.
Il y a beaucoup de dialogue et de musique dans ce film, parce qu'il porte sur la rencontre de ces deux personnages, et que leur rencontre, et les "aventures" qu'ils vivent chaque nuit, brisent leurs solitudes et le silence. Cependant, là où le silence est présent, par contraste peut-être, il prend une envergure impressionnante.
J'ai vraiment apprécié ce film. Tout y était très juste. Du début à la fin.

Le second film, Exit, m'a moins "charmé". Il est beaucoup moins poétique, mais au contraire beaucoup plus réel et touchant.
C'est l'histoire d'une femme de 45 ans. Elle est seule.
Parfois sa fille revient à la maison, mais ce n'est pas pour la voir, juste parce que ces affaires sont là; elle ne répond pas aux questions de sa mère ni au téléphone quand elle appelle.
Cette femme se fait licencier à cause d'une délocalisation d'usine, et elle se met à travailler chez elle.
Tous les jours elle rend visite à sa belle-mère à l'hôpital, mais la vieille femme ne parle pas, elle dort la plupart du temps.
Ces éléments causent et creusent le silence de ce film. Il devient vraiment un élément du décors.
Mais il y a deux choses qui créent le bruit :
Une collègue qui fait de la salsa lui en vante les mérites et lui donne un dvd de danse. Une fois au chaumage, l'héroïne confectionne des tenues pour les membres d'un cours de salsa. La musique liée à cette danse devient de plus en plus présente dans le film au fur et à mesure que l’héroïne lutte pour sortir de sa solitude.
Un homme souffrant de multiple blessures et hospitalisé dans la même chambre que sa belle-mère pousse de déchirants gémissements. Pour une raison que je ne vais pas me permettre d'extrapoler, la femme se met à prendre soin de lui, alors qu'il est encore dans le coma et jusqu'à ce qu'il reprenne conscience. Ce moment est vraiment émouvant et je l'ai trouvé magnifique.
La fin comporte deux scènes que je trouve géniales. Je ne vais pas les expliquer en détail, c'est juste pour pointer du doigt ce qui les rend géniales :
D'abord il y a, dans des circonstances que je ne vais pas expliquer pour vous laisser un peu de suspense si jamais vous avez l'occasion de voir le film, la crise de larmes de l'homme hospitalisé. Elle commence dans le silence, et monte en crescendo comme les pleurs irrépressibles d'un enfant. C'est vraiment une scène déchirante.
Et puis il y a, à la toute fin, la crise de larmes de cette femme. Il faut savoir que depuis le début du film la porte de son appartement a parfois du mal à s'ouvrir à cause du verrou défectueux. Cette fois-là, elle veut juste sortir de chez elle pour une raison tout à fait ordinaire, mais se trouve confrontée à cette porte qui ne s'ouvre pas peu importe combien elle tire, pousse et se cogne l'épaule dessus. Elle se met alors à pleurer. Je ne sais pas si je peux décrire sa crise de larmes sans la dénaturer. Puis elle se relève, et elle défonce la porte, qui s'ouvre enfin. Le film s'arrête là.
Ce que j'aime avec la venue de ces deux crises de larmes, c'est non seulement qu'elles se font échos l'un à l'autre et sont vraiment très émouvantes, pas parce qu'elles sont tristes mais parce que ce sont des cris déchirants de solitude, mais aussi le fait qu'elles n'interviennent qu'à la toute fin : elles expriment la solitude mais c'est la solitude qui fait du bruit, contrairement à celle du début qui est celle du silence, et ces deux cris ont lieu juste au moment, en fait, où la solitude est capable de prendre fin. En effet, l'homme pleure parce que la femme lui tient la main. Et la femme pleure avant de réussir à ouvrir sa porte.
Ce film m'a vraiment pris aux tripes. Je ne dis pas que j'étais ému aux larmes, mais en tout cas j'ai vraiment ressenti les états d'âmes des personnages.

Voilà donc pour ma présentation de ces deux films qui ont ce même point commun de traiter de la solitude, et d'en traiter, cinématographiquement parlant, de la même manière : en opposant le silence et le bruit.
C'était vraiment une bonne expérience j'espère que vous aurez un jour l'occasion de les voir !
[J'ajoute tout de suite tout de suite la fiche de chacun de ces films}
Revenir en haut Aller en bas
http://laborinthique.revolublog.com
Champignon
Crazy Addict
Crazy Addict
avatar

Messages : 2193
Date d'inscription : 22/01/2015
Emploi/loisirs : Gardien de la forêt

Identité jeu "Quête"
CATEGORIE: ENCHANTERESSE
PSEUDO: Chanterelle

MessageSujet: Re: Thème du jour : la solitude   Lun 16 Fév - 22:19

Voici l'affiche d'Adventure, de Nariman Turebayev

Et celle de Exit, de Chienn Hsiang
Revenir en haut Aller en bas
http://laborinthique.revolublog.com
 
Thème du jour : la solitude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thème du jour : la solitude
» Le thème de la Tour d'Ivoire au cinéma ou le traitement cinématographique de la solitude
» [THEME] Control volume HD1 et HD2 mis à jour 26/09
» HAIKU : SOLITUDE
» [THEME] Thème WP7 sur HD2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Plumes d'Or :: JARDIN DES ARTS :: COMPTES RENDUS DIVERS DU CHAMPI-
Sauter vers: