Les Plumes d'Or
Bienvenue sur Les Plumes D'Or !

Rejoignez notre communauté de passionnés et participez à nos compétitions cordiales mensuelles (en tant qu'écrivain et lecteur)

Partagez avec nous vos créations (écrits, dessins, musiques etc.) et mesurez-vous à nos membres au moyen des divers jeux de mots,

Nous serions ravis de vous compter parmi les nôtres, pour ce faire inscrivez-vous.

Les Plumes d'Or

FORUM D'ECRITURE
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Très belle inspiration à tous, partagez vos créations (récits, poésies, dessins, croquis etc.) dans tous les thèmes qui vous plaisent et notamment les derniers proposés : la lumière dans tous ses états, les supers-héros & Co. et les intrigues & énigmes ! Le combat, les treillis ... [img]https://smileys à toutes mes plumes

Partagez | 
 

 La rencontre de la naïade aux yeux verts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PlumeAPapote
Admin
avatar

Messages : 2382
Date d'inscription : 17/12/2014
Age : 25
Localisation : LYON
Emploi/loisirs : Grande prêtresse des Plumes Dorées
Humeur : Gourmande d'histoires

Identité jeu "Quête"
CATEGORIE: ENCHANTERESSE
PSEUDO: Eillyn

MessageSujet: La rencontre de la naïade aux yeux verts   Sam 30 Avr - 23:11

La rencontre de la naïade aux yeux verts


Par une fraîche après-midi de printemps,  Emma se baladait au travers de la végétation, son poncho serré contre elle. Sur son passage, elle s’émerveillait de la majestueuse force des arbres qui vibraient doucement et de la mystérieuse atmosphère qui s’enroulait tout autour d’elle, ébouriffant ses cheveux et soulevant sa jupe. La vie émanait du sol, des racines, des plantes rampantes, envoutant chaque promeneur qui y portait attention. Lorsqu’il lui fallut choisir entre deux chemins de terre qui ne laissent entrevoir que de la verdure, elle suivit son instinct et continua sa balade à petit pas. Ses ballerines ne lui meurtrissaient pas trop les pieds pour l’instant. Un bruit de craquement sur sa droite lui fit vivement tourner la tête, ce n’était qu’un adorable écureuil roux. Elle sourit et continua d’avancer. Plus loin, une vision la subjugua, elle cligna plusieurs fois des paupières, la bouche béate, digne des contes les plus grivois d’antan. Un Apollon émergeait d’un minuscule cours d’eau, rejetant en arrière sa crinière rebelle, un sourire ravageur aux lèvres, les prunelles brillantes, le dos droit, les épaules en arrière. Il lui mit le rose aux joues. Vous croyez vraiment que ça s’est passé ainsi ? Mouhahaha du tout !

Sam se promenait à petite allure dans le vaste parc en prenant soin de suivre les chemins qui menaient au plus profond de la végétation. Son smartphone dernier cri – celui qui permet la prise de photos panoramiques – en mains, il tournoyait sur lui-même d’un air si enfantin malgré son âge et saisissant son visage sous toutes les coutures, dans un narcissisme vomitif. Il enchainait les clichés sans que sa mâchoire ne proteste malgré tous ses sourires.
Tandis qu’il cherchait le meilleur angle de vue, dos au chemin rétrécit par les branches, il aperçut un petit cours d’eau dans lequel cascadait un filet entre quelques pierres. Il était sur le point de capturer cet endroit lorsqu’elle apparut. Une ravissante créature de laquelle il ne put décrocher son regard.  Elle n’était pas particulièrement grande, ses formes n’étaient pas impressionnantes mais ça lui convenait très bien.
Elle lui jeta un regard à l’enflammer tel un phénix. Alors il s’avança sans invitation, il n’en avait cure, et posa ses mains brulantes sur sa chair délicate et fraîche. Les sens en éveil, les deux corps se rapprochant, le phénix se pencha, lèvres en avant, mais la belle naïade  ne se laissa pas charmer si aisément, avant que ses séduisantes lèvres ne l’effleurent, elle s’évapora, laissant résonner un petit rire dans le vent.
Sam revint chaque jour dans le parc une semaine durant mais ne revint pas la naïade.
Puis le lendemain, tandis qu’il fixait les roches, une main légère glissa le long de son échine. Ses paupières s’abaissèrent et sa respiration s’emballa. Alors qu’elle passait ses mains sur sa poitrine, il s’émerveillait des doux effluves qui se dégageaient de ses cheveux et de sa peau. Tandis qu’elle poursuivait ses caresses, il lui fit face. Sa large main s’égara dans ses cheveux puis sur ses pommettes. Une flamme embrasa son regard de glace, elle sourit et le laissa posséder ses lèvres avec fougue … Pour la suite, malheureusement nous n’avons pas retrouvé les tablettes…

Petit clin d'oeil hihi [img]https://smileys

_________________
L'écrivain suit ses personnages et non l’inverse
 https://smileys.surl




Et n'oubliez pas de participer à la compétition cordiale entre plumes https://smileys.surl


[url=http://www.smil   [img]https://smileys  https://smileys.surl  [url=http://www.smil
Revenir en haut Aller en bas
http://lesplumesdor.forumactif.org
 
La rencontre de la naïade aux yeux verts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyce Carol OATES - Zarbie les yeux verts
» Yeux verts
» Beaux yeux verts
» rousse aux yeux verts
» Araignée sauteuse... aux yeux verts !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Plumes d'Or :: COMPETITION CORDIALE :: ARCHIVES COMPETITIONS CORDIALES :: Thème : les forêts enchantées, les ruisseaux magiques, les nymphes, les dryades...-
Sauter vers: