Les Plumes d'Or
Bienvenue sur Les Plumes D'Or !

Rejoignez notre communauté de passionnés et participez à nos compétitions cordiales mensuelles (en tant qu'écrivain et lecteur)

Partagez avec nous vos créations (écrits, dessins, musiques etc.) et mesurez-vous à nos membres au moyen des divers jeux de mots,

Nous serions ravis de vous compter parmi les nôtres, pour ce faire inscrivez-vous.

Les Plumes d'Or

FORUM D'ECRITURE
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Très belle inspiration à tous, partagez vos créations (récits, poésies, dessins, croquis etc.) dans tous les thèmes qui vous plaisent et notamment les derniers proposés : la lumière dans tous ses états, les supers-héros & Co. et les intrigues & énigmes ! Le combat, les treillis ... [img]https://smileys à toutes mes plumes

Partagez | 
 

 L'heure de gratter du papier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PlumeAPapote
Admin
avatar

Messages : 2364
Date d'inscription : 17/12/2014
Age : 25
Localisation : LYON
Emploi/loisirs : Grande prêtresse des Plumes Dorées
Humeur : Gourmande d'histoires

Identité jeu "Quête"
CATEGORIE: ENCHANTERESSE
PSEUDO: Eillyn

MessageSujet: L'heure de gratter du papier   Dim 17 Jan - 7:33

Est-ce qu'un moment précis dans le journée doit être respecté chaque jour afin de recouvrer un rythme ?

Doit-on se poser face à son écran ou carnet à la même heure chaque jour pour acclimater l'inspi ?

Avez-vous un créneau hebdomadaire ? Ou fonctionnez-vous plutôt au filing ?

_________________
L'écrivain suit ses personnages et non l’inverse
 https://smileys.surl




Et n'oubliez pas de participer à la compétition cordiale entre plumes https://smileys.surl


[url=http://www.smil  https://smileys.surl  https://smileys.surl  [url=http://www.smil
Revenir en haut Aller en bas
http://lesplumesdor.forumactif.org
Archibald.W
Very Addict
Very Addict
avatar

Messages : 599
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 26
Localisation : Dans des pensées tortueuses
Humeur : Rêveur

Identité jeu "Quête"
CATEGORIE: MAGE
PSEUDO: Merlin

MessageSujet: Re: L'heure de gratter du papier   Dim 17 Jan - 20:58

Moi honnêtement je fais pas du tout ça, j'écris souvent quand deux ou trois mots forment une expression que j'aime bien, ou qu'un sujet m'inspire ^^

_________________




"Toutes les choses ont leur mystère, et la poésie, c'est le mystère de toutes les choses." (F.G.Lorca)
Revenir en haut Aller en bas
http://archibald-w.blogspot.fr/
PlumeAPapote
Admin
avatar

Messages : 2364
Date d'inscription : 17/12/2014
Age : 25
Localisation : LYON
Emploi/loisirs : Grande prêtresse des Plumes Dorées
Humeur : Gourmande d'histoires

Identité jeu "Quête"
CATEGORIE: ENCHANTERESSE
PSEUDO: Eillyn

MessageSujet: Re: L'heure de gratter du papier   Dim 17 Jan - 21:23

Tu prends donc des notes au fur et à mesure de tes idées ? Et tu poursuis si tu as l'inspiration ?
Bah moi, je passe beaucoup de temps à réfléchir, à imaginer les mots, les actions de mes personnages, c'est plus le matin au réveil, quand la frontière avec les rêves est mince.

Du coup je me demandais si je me posais à une heure régulière si je parviendrai à créer un rythme et reprendre mes écrits pour avancer, enfin ! Smile


_________________
L'écrivain suit ses personnages et non l’inverse
 https://smileys.surl




Et n'oubliez pas de participer à la compétition cordiale entre plumes https://smileys.surl


[url=http://www.smil  https://smileys.surl  https://smileys.surl  [url=http://www.smil
Revenir en haut Aller en bas
http://lesplumesdor.forumactif.org
Champignon
Crazy Addict
Crazy Addict
avatar

Messages : 2164
Date d'inscription : 22/01/2015
Emploi/loisirs : Gardien de la forêt

Identité jeu "Quête"
CATEGORIE: ENCHANTERESSE
PSEUDO: Chanterelle

MessageSujet: Re: L'heure de gratter du papier   Lun 18 Jan - 12:12

Hm, ça ne surprendra personne si je dis que je suis plutot du soir... mais le matin n'empêche rien, en effet. Je pense que c'est plus une question d'atmosphère que d'horaire. Un moment de la journée, ou de la semaine, où tu es seule, en tête à tête avec toi-même, et où tu as vidé ta tête de tous les petits tracas du quotidien. Donc ça peut être à n'importe quel moment de la journée.

Pour ma part j'ai beaucoup d'inspiration en ce moment et je me surprends à reprendre des scénarios bloqués et à les débloquer, comme ça, sans me prendre la tête, juste comme cela vient... Tout d'abord il faut l'impulsion, bien sûr : il faut quelque chose qui te rappelle "l'esprit" d'origine de l'oeuvre en cours, ce qui l'a motivée, inspirée, nourrie, c'est à dire quelque chose qui y fait penser et y fait réfléchir.

Pour une de mes histoires, ça a été un dessin que j'avais fait d'un bâtiment de l'histoire en question, pour une autre ça a été un film vu au cinéma, mais le plus souvent, c'est en revoyant de vieux films, que j'affectionnais, qui ont nourrit mon imaginaire et ma réflexion sans même que je m'en rende compte. Voilà donc comment repartir, ou se relancer, quand ça bloque : il faut retrouver l'état d'esprit ou l'état émotionnel d'origine.

Ensuite, pour poursuivre et avancer, la règle maitresse, chère plume, c'est toi qui me l'a donnée : il ne faut pas se prendre la tête. J'ajoute même qu'il ne faut pas chercher à faire parfait du premier coup, car, heureusement, les textes et les histoires, ça se retravaille.
Je fonctionne beaucoup en terme de scénario puis oeuvre, c'est à dire que d'abord je me questionne sur le déroulement global de l'histoire, sur ce qui se passe, et ceux qui ont déjà un peu étudié la manière dont je travaille (ouais je dis "ceux") savent (ou pas d'ailleurs) que mes scénarios sont genre bieeeen épais et parfois bourrés de dialogues et de "détails", mais aussi qu'ils donnent lieu à beaucoup de notes du type "à modifier" "à chercher" "à confirmer". Mes "scénarios" sont des brouillons, tout simplement.
Ensuite je peaufine tout ce que j'ai besoin de peaufiner pour ce qui est des personnages, du contexte, afin d'avoir une bonne documentation pour mon histoire, c'est à dire ne pas avoir besoin de m'arrêter en cours de route pour me dire "ah, mince, là je suis coincée, il faut que je cherche telle ou telle chose" (ce qui n'aide pas du tout à avancer) et ensuite, seulement, je me lance. C'est l'étape qui met le plus la pression et honnêtement seulement peu de mes travaux en sont à ce stade, car ce sont aussi les plus anciens mais que leur scénario reste encore en flottement sur certain points étant donné que ce sont les histoires les plus complexes vu que je n'avais pas encore ce mode de travail alors (donc c'est très fouillis)

Je vais donc parler de mon mode de travail ACTUEL puisque le précédent n'a pas aboutit à grand chose qu'à des histoires qui n'avancent pas (même si l'actuel, étant récent, n'a encore abouti à rien - faut dire que je n'ai pas le temps pour le moment de faire les étapes 2)
Il s'agit donc d'un mode d'emploi, tout à fait en cours de test, non pas pour terminer des histoires, mais pour terminer des scénarios (NB : un seul est passé par là pour le moment, le deuxième est entré au four hier). (NB2 : il est à noter que la plupart de mes histoires sont déjà en fermentations depuis un moment, donc il s'agit surtout pour moi de leur donner une cohérence scénaristique, ou faire un premier brouillon dans l'ordre de l'histoire définitive, plutôt que d'inventer toute une histoire à partir de rien, mais bon, comme la question porte surtout sur la fréquence de production et le fait d'avancer, je pars du principe que vous savez déjà de quoi vous voulez parler)
Tout d'abord, trouver le fil conducteur qui défini le personnage principal en s'aidant de ce dont j'ai parlé précédemment. Si vous ne cernez pas bien votre personnage principal, c'est mal barré. Même si vous prenez le parti de ne le dévoiler qu'au fur et à mesure, vous devez quand même en savoir un minimum sur lui avant de commencer.
Ensuite, se lancer, de la manière le plus maladroite possible, sans réfléchir, comme si vous commenciez votre histoire, mais sans vous prendre la tête, car ce n'est qu'un brouillon : l'important, c'est de l'écrire jusqu'au bout. Et enchainer. Avancer, c'est regarder devant soi, ça implique de savoir où on veut aller.Il faut donc garder un certain cap. "là, je veux qu'il se passe telle chose plus tard, donc je dois m'arranger pour que d'une situation on passe à une autre etc..." pas la peine de voir très loin, il suffit de voir l'étape suivante. Quand vous êtes arrivé là où vous vouliez arriver, pensez à l'étape, suivante, et enchainez. Quand vous atteignez une coupure dans le récit (comme un changement de partie, ou de chapitre, si vous faites plus détaillé, ou que vous avez déjà un découpage en tête, bref, quand l'histoire prend une sorte de nouveau départ) faites une pause, et reprenez seulement lorsque que vous aurez assez de temps devant vous pour produire un morceau d'histoire à peu près équivalent à celui que vous venez de produire. De préférence, le lendemain, car il faut être à peu près dans le même état d'esprit que pour commencer pour recommencer, c'est à dire pas exténué d'avoir déjà écrit, pas pressé par le temps, pas plus fatigué physiquement, etc... Et, pour que ce soit frais, c'est mieux de ne pas trop attendre : se reposer, prendre un nouveau départ (comme le texte), mais pas oublier non plus ! Juste : faire une pause. Puis reprendre le mode de fonctionnement précédemment expliqué, c'est à dire avancer simplement à l'étape suivante, et encore, et encore. Au moins, si vous n'êtes pas encore sûr de la manière dont se termine votre histoire, vous pouvez avancer quand même. Mais il ne faut pas perdre le fil conducteur du personnage principal non plus, sinon ça pourrait devenir n'importe quoi... Le tout est de garder ce rythme de production (une partie, une pause, une partie, une pause) et de s'y tenir jusqu'au bout de l'histoire, jusqu'à ce qu'elle soit scénarisée, ou brouillonnée ou écrite en entier. Parce qu'il est toujours plus difficile de retrouver un fil qu'on a lâché que de le garder dans la main jusqu'au bout (oui, c'est la métaphore de la pelote de laine, mais on peut parler aussi du fil d'Ariane dans le labyrinthe, c'est kiff kiff ) avant tout, il faut dérouler le fil jusqu'au bout, bien le fixer avec des punaises ou des épingles sur le mur, et après, faire des décorations tout le long... Mais je pense vraiment que d'abord il faut bien dérouler son scénario jusqu'à la fin, que c'est la seule chose qu'il soit véritablement essentielle de faire "tout d'un coup", et donc avec régularité. Une fois que c'est fait, on risque moins d'oublier donc on peut travailler chaque partie de l'histoire plus tranquillement...
Mais il y a des gens qui te diront d'écrire tous les jours. Je n'ai pas dit que ce n'était pas une bonne idée, seulement, le problème, avec les plannings et les habitudes, c'est que si par malheur ou ennui on ne s'y tient pas, on risque d'être incapable de reprendre...Donc plutôt qu'un "créneau horaire", je pense que c'est mieux de fonctionner en termes d'objectifs et de temps nécessaire pour les atteindre. Sachant que garder la bonne motivation pour atteindre tel ou tel objectif implique de s'y atteler régulièrement. Les faits sont les mêmes, c'est juste la manière de l'envisager qui diverge ;P
Donc je répète que pour avancer, il faut savoir où on va... Si tu ne sais pas un minimum où tu vas et ne te fixe pas d'objectifs un minimum précis, ça ne sert à rien d te bloquer du temps, parce que si dans ce temps bloqué tu n'avance pas, tu seras juste déçue de toi, ce qui est contreproductif... des objectifs, des objectifs !

*Champignon espère que sont charabia aura été utile, ou, au moins, compréhensible*

_________________
« Il y a deux catégories d’êtres intelligents : ceux dont l’esprit rayonne et ceux qui brillent ; les premiers éclairent leur entourage, les seconds le plongent dans les ténèbres. » Marie EBNER VON ESCHENBACH

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
http://laborinthique.revolublog.com
PlumeAPapote
Admin
avatar

Messages : 2364
Date d'inscription : 17/12/2014
Age : 25
Localisation : LYON
Emploi/loisirs : Grande prêtresse des Plumes Dorées
Humeur : Gourmande d'histoires

Identité jeu "Quête"
CATEGORIE: ENCHANTERESSE
PSEUDO: Eillyn

MessageSujet: Re: L'heure de gratter du papier   Jeu 21 Jan - 16:02

Des objectifs des objectifs ! Il faut que je me fixe des objectifs !
Le souci étant que j'ai laissé s'échapper le fil de mon rythme quand j'ai décidé de faire une pause, du coup je n'ai pas repris aussi intensément que ce que je faisais il y a quelques années, mais terminer la première partie de mon histoire m'a vidée j'avais besoin d'un break, me recharger en aventures pour écrire de " l'inédit"
Je ne dois pas être suffisamment rechargée...ou j'ai tout oublié de mes personnages ... Avant je pouvais les voir vivre, j'en rêvait la nuit ! Je les ai abandonné, maintenant c'est galère

_________________
L'écrivain suit ses personnages et non l’inverse
 https://smileys.surl




Et n'oubliez pas de participer à la compétition cordiale entre plumes https://smileys.surl


[url=http://www.smil  https://smileys.surl  https://smileys.surl  [url=http://www.smil
Revenir en haut Aller en bas
http://lesplumesdor.forumactif.org
Champignon
Crazy Addict
Crazy Addict
avatar

Messages : 2164
Date d'inscription : 22/01/2015
Emploi/loisirs : Gardien de la forêt

Identité jeu "Quête"
CATEGORIE: ENCHANTERESSE
PSEUDO: Chanterelle

MessageSujet: Re: L'heure de gratter du papier   Jeu 21 Jan - 16:50

Bah, ne t'inquiète pas ! ça se retrouve !

Il faut que tu retrouve l'état d'esprit de leur création, que tu t'immerge dans ton histoire, pas comme si tu écrivais l'histoire, mais comme si tu la lisais, ou vivais, comme quand on s'immerge dans un univers que l'on aime. Parce que c'est ça, au fond... Ou alors essaie de revoir de vieux films que tu connais depuis longtemps, avant la création de tes personnages, où qui datent à peu près de la création de tes personnages... Ce genre de chose va te faire te souvenir de tes personnages naturellement, tu vas reconnaitre chez les acteurs, dans les situations, des choses que tu as reprises inconsciemment dans tes écrits... Enfin c'est comme ça que je fonctionne. Essaie de reprendre l'écriture comme tu reprendrais la lecture d'un bon livre. Il faut retrouver la passion originelle.

Et surtout ne te met pas la pression sous prétexte qu'avant tu avais un rendement optimal... les aléas de la vie font que ce n'est pas toujours possible, et je dis et soutiens qu'il faut savoir faire des pauses pour se recharger, lire, regarder des films, écouter de la musique, aller voir des expos, se promener, tout ce qui permet de nourrir l'imaginaire. C'est une des choses les plus importantes dans l'acte de création, que l'on sous-estime trop souvent. Mais ne pas prendre le temps de se recharger revient à se presser comme un citron en croyant que ça donnera toujours du jus. C'est absurde.

Garde confiance en toi et en tes histoires, et en tes personnages pour exister... et si tu n'arrive pas à leur donner corps dans ton imagination, essaie de trouver d'autres procédés pour te les rendre réels, comme l'infographie, chercher leur timbre de voix, inventer quelqu'épisode inutile de leur passé, leurs parents, etc... dessine les expressions de leur visage(des portraits robots !!) (sonne moi si tu as besoin d'aide)...la pièce où se passent les actions, des scènes ultra importantes...... tout est bon pour les rendre réels.

_________________
« Il y a deux catégories d’êtres intelligents : ceux dont l’esprit rayonne et ceux qui brillent ; les premiers éclairent leur entourage, les seconds le plongent dans les ténèbres. » Marie EBNER VON ESCHENBACH

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
http://laborinthique.revolublog.com
PlumeAPapote
Admin
avatar

Messages : 2364
Date d'inscription : 17/12/2014
Age : 25
Localisation : LYON
Emploi/loisirs : Grande prêtresse des Plumes Dorées
Humeur : Gourmande d'histoires

Identité jeu "Quête"
CATEGORIE: ENCHANTERESSE
PSEUDO: Eillyn

MessageSujet: Re: L'heure de gratter du papier   Jeu 21 Jan - 21:24

Je vais essayer tout cela mon champi, j'ai regardé une série que j'adore et qui se rapproche de mon univers fantastique, je vais tenter de m'imaginer de nouveau mes personnages, les re-apprivoiser Very Happy

_________________
L'écrivain suit ses personnages et non l’inverse
 https://smileys.surl




Et n'oubliez pas de participer à la compétition cordiale entre plumes https://smileys.surl


[url=http://www.smil  https://smileys.surl  https://smileys.surl  [url=http://www.smil
Revenir en haut Aller en bas
http://lesplumesdor.forumactif.org
Book-In
Addict
Addict
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 19/12/2014
Localisation : Dans tes songes ...
Emploi/loisirs : Gardien scrupuleux de l'ordre
Humeur : Cannibale Haha ha

Identité jeu "Quête"
CATEGORIE: PRINCE
PSEUDO: Ethelred

MessageSujet: Re: L'heure de gratter du papier   Dim 24 Jan - 10:34

Moi perso je gratte quand j'ai une idée qui surgit, peu importe où je me trouve,
Je ne sais pas si se plier à un créneau hebdomadaire apprivoise la plume mais ça ne peut pas faire de mal à l'imagnaire ! Aors tente Wink

_________________
Rien de ce que fait un tueur en série n'est là par hasard
CHATTAM


Revenir en haut Aller en bas
 
L'heure de gratter du papier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Musso, Guillaume] La Fille de Papier
» Fabriquer ses roses en papier
» tank FERDINAND (en papier)
» Différents crayon à papier...
» [Collection] Heure d'amour / Bouton d'or (E.R.F)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Plumes d'Or :: UNE MAIN TENDUE... :: CONSEILS D'ECRITURE-
Sauter vers: